Sainteté

Mon cœur est dur comme pierre, altéré
comme le lit pierreux d’un torrent sec

Dans le désert s’aiguise la souffrance,
en plein soleil ma peine veut de l’eau

Très grande soif qui rêve son aiguade
très pauvre songe où trouver son trésor

Sous ton regard qui pénètre le bloc
le minéral déclôt, sa vie ondèle
vers nous en nous par l’amour de l’aimé
car dans ce roc ton pardon ouvre brèche

Je ne sais si la fontaine jaillit
de cœur à Christ ou de Christ à mon cœur

Bien le sait-elle, ô source en qui je fonde :

ma foi porte ma vue loin devant mes yeux clos
aveugle je mendie ton regard et ta main

Je me fais une échelle en priant tous les saints :
hissez-moi aidez-moi que je puisse me voir
tout en bas tout orgueil tout contrit tout désir

ronde-des-saints_fra-angelico
Fra Angelico, ronde des saints
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s